“We Can Do It !” symbole du féminisme ?

par Maëlle B.
2 juin 2021
hello world!

John Howard Miller est un artiste américain né en 1918. Son nom est surtout connu pour être associé à la célèbre affiche qu’il dessine en 1942, celle d’une femme forte et indépendante, Rosie la riveteuse. Elle est accompagnée de son slogan enjoignant toutes les femmes à se joindre à elle “We Can Do It !”. Si actuellement cette affiche est perçue comme symbolisant le féminisme, a-t-elle vraiment été créée dans ce but ? Dans quel contexte cette affiche a-t-elle vu le jour et comment continue-t-elle d’être utilisée aujourd’hui ?

Sommaire

L’économie bouleversée d’un pays en guerre

Avant la Seconde Guerre mondiale, la plupart des femmes occupaient des emplois typiquement féminins ou étaient femmes au foyer. Mais l’attaque de la base navale de Pearl Harbor, menée par les Japonais le 7 décembre 1941, vient bousculer le modèle établi. Des milliers de femmes rejoignent les rangs de l’armée dans un service exclusivement féminin, le WAVES (Women Accepted for Volunteer Emergency Service). De plus en plus d’hommes sont envoyés à la guerre. Le besoin de main-d'œuvre toujours présent pousse le gouvernement à mener une campagne de recrutement entre 1942 et 1944. Usant de grandes stratégies publicitaires et même, d’enrôlement en porte-à-porte, ils encouragent les femmes à s’investir dans les usines. 6 millions d’entre elles relèvent leurs manches et partent travailler dans les fabriques d’armements. On les appellera les “Rosies riveteuses” bien qu’elles ne soient pas toutes employées à ce poste. Il s’agit en fait du premier travail délégué par leurs homologues masculins. Grâce à leurs compétences, elles réussissent à occuper différents postes tout au long de la chaîne de production. Elles contribuent à la fabrication de 300 000 avions, 3 300 navires de guerre et 44 billions de munitions, fabriquant ainsi, les équipements dont leurs compagnons ont besoin outre-atlantique. 

Si elles sont incitées à retourner à leur ancien travail une fois la guerre finie pour laisser place aux hommes revenus du combat, cette période de l’histoire marque un tournant décisif pour les femmes, leur ouvrant beaucoup d’opportunités. Elles n’ont plus à prouver de quoi elles sont capables, car elles l’ont DÉJÀ fait ! 

Une affiche féministe ?

Pas vraiment… Il s’agit presque d’une création du gouvernement américain puisqu’elle découle de l’appel lancé pour embrigader toute la population. Pour impliquer davantage les ouvriers et surtout les ouvrières nouvellement arrivées dans l’usine, l’entreprise Westinghouse Electric and Manufacturing Company qui participe à l’effort de guerre dans le domaine de l’aéronautique, fait appel à l’illustrateur J. Howard Miller afin de réaliser une affiche de propagande. Si le dessin a pour sujet principal une femme, d’autres affiches en revanche montrent bien la place donnée aux hommes dans la hiérarchie de l’entreprise, rappelant que les femmes doivent rester à leur place. Le “We” utilisé n’est pas celui des forces féminines mais bien celui employé pour désigner toutes les forces déployées par l’entreprise (salariés et dirigeants) comme le confirme une autre affiche qui reprend le slogan, “Together we can do it”.
Ce n’est que dans les années 80 que l’affiche qui avait été initialement imprimée en faible tirage pour les besoins internes de la compagnie, connaît un second souffle. Suite à sa parution dans un article du Washington Post illustrant l’art patriotique, les mouvements féministes reprennent le slogan en donnant une nouvelle signification au “We” : celle de toutes les femmes en général et des combats qu’elles mènent de front

J. Howard Miller, affiche, Image at Smithsonian Institution, Domaine public, commons wikimedia
Auteur inconnu ou non renseigné — U.S. National Archives and Records Administration, Domaine public, commons wikimedia

Qui est le véritable modèle de Rosie la riveteuse ?

Élément central de l’affiche, ce personnage féminin est-il inspiré d’un vrai modèle, ou bien sort-il tout droit de l’imagination de Miller ? Charles Ruch est l’historien de Westinghouse Electric and Manufacturing Company. Il est également l’ami de Miller, ce qui lui permet de douter qu’il se soit appuyé sur une photographie pour réaliser son dessin. Selon lui, il avait plutôt pour habitude de travailler d’après des modèles vivants. Cependant, l’auteure Penny Coleman reconnaît qu’il est tout de même possible qu’il ait été influencé par une photo publiée dans un journal qu’il aurait pu lire. Dans ce cas, qui est représentée sur l’affiche ? 

Geraldine Hoff Doyle

Il faut attendre plusieurs décennies avant que Geraldine Doyle ne tombe, dans les années 1990, sur un article publié dans un magazine qui montre l’affiche en question. Elle se reconnaît sur une photo d’une jeune femme penchée au-dessus d’une machine, mais aussi comme étant le modèle ayant servi pour l’affiche. Elle avait en effet travaillé dans une usine à Inkster dans le Michigan en 1942. Violoncelliste, elle n’y reste cependant que quelques mois, de peur de se blesser irrémédiablement les mains. Suite à cette découverte, elle se manifeste et l’opinion publique la reconnaît comme étant le modèle original ayant inspiré l’affiche. Sincère dans ses propos, elle pensait réellement être celle qui avait conduit Miller à réaliser son affiche. Grâce au travail de James Kimble, un professeur d’université qui approfondit l’hypothèse de Penny Coleman, on connaît à présent la vraie identité de “Rosie”. Ses six années de recherches l’ont conduit à un vieux journal dans lequel il retrouve la photo de 1942 avec cette légende “Pretty Naomi Parker”

Naomi Parker Fraley

Née en 1921, Naomie vit avec sa famille en Californie au début de la guerre. Avec sa jeune sœur Ada, elles sont engagées pour travailler dans la chaîne de production de la base aéronavale d’Alameda. Après la guerre, elle devient serveuse et reste anonyme quasiment toute sa vie, Miller ne l’ayant jamais créditée comme source pour son affiche. Cependant, le doute n’est plus permis. Une photo d’elle avait bien été publiée dans un journal local de la ville de Pittsburgh, où le dessinateur résidait au moment de la réalisation de l’affiche. Kimble retrouve en 2015 Naomie et sa sœur, alors âgées de 93 et 91 ans. Une fois cette erreur historique corrigée, elle acquiert la notoriété qui lui revient. Naomie Parker décède en 2018 à l’âge de 96 ans.

Photo de Naomi Parker à gauche et sa soeur Ada au centre, 1942 - cc Getty Image
Naomi Parker travaillant à l'usine en 1942, cc Bettmann, Getty Image

Quels sont les codes de l’affiche ?

La palette, assez minimaliste, est principalement composée des couleurs du patriotisme américain. L’éclat du fond jaune fait ressortir le personnage féminin qui arbore fièrement son bleu de travail et son foulard rouge et blanc. Regard volontaire, bras et muscles contractés dans un geste symbolisant la force masculine, elle est prête à s’investir pour son pays. L’artiste veille cependant à ne pas trop la masculiniser. Il ne faudrait pas oublier qu’une fois les hommes de retour au pays, on demandera à ces femmes qui se sont tant investies, de retourner s’occuper de leurs foyers. Bien qu’en combinaison d’ouvrier, elle est donc coiffée, maquillée et même manucurée. Son regard interpelle directement le spectateur, mais surtout la spectatrice qui peut se reconnaître en elle. Refuser le message qu’elle transmet est presque le signe d’un aveu de faiblesse. D’un simple geste, elle encourage toute la population à retrousser ses manches et se mettre à l'œuvre.

Rosie s’invite dans la pop culture

Beyoncé - Photo postée sur son compte Instagram, 2014
Une du numéro de janvier-février 2011 du Utne Reader figurant Marge Simpson en Rosie - cc Woozie 88 On Deviant Art

Le personnage de Rosie est présent dans la pop culture américaine dès 1943 grâce à une chanson du groupe The Four Vagabonds qui met en lumière le quotidien de chaque Américaine travaillant dans les usines. Image très commercialisée de nos jours, on la retrouve sur de nombreux supports destinés à la vente. Parfois utilisée comme l’image d’une pin-up reprenant l’esthétisme des années 50, elle appuie aussi des messages féministes forts comme la contraception ou le droit à l’avortement dans des détournements très créatifs. Le personnage de Rosie est également repris dans des hommages plus légers. En 2007, Christina Aguilera tourne un clip dont l’esthétique rappelle la Seconde Guerre mondiale. Elle ne manque pas d’apparaître sur certains plans avec les attributs du célèbre personnage. En 2010, c’est au tour de la chanteuse Pink de se mettre en scène sous les traits de Rosie dans son clip Raise Your Glass. Sous les traits de Marge Simpson, elle figure en 2011 sur la couverture d’un numéro du Utne Reader. Beyoncé reprend à son tour les codes de l’affiche sur une photo qu’elle publie sur Instagram en 2014.

Anonyme, Affiche espagnole pour le droit à l'avortement - cc domaine public
It's my life… I can plan it ! Take control ! cc The sociological cinema on Facebook

Brièvement utilisé sur une affiche placardée dans une usine, le personnage de Rosie la riveteuse embrasse un destin inattendu et devient une icône de la culture américaine. À la fois symbole du rôle joué par les six millions de femmes dans l’économie de guerre et symbole patriotique, elle est devenue une véritable incarnation du féminisme. 

Keep calm and be a feminist cc The Socialogical cinema on Facebook

Article rédigé par Manon SALLEY, merci à toi pour ta contribution à ce blog par tes connaissances en Histoire de l'Art, domaine qui m'inspire et me fascine depuis si longtemps.

Optez pour un grain de folie corporate

La voix est un second visage, faisons connaissance lors d'un entretien découverte ! Discutons de vous, de vos projets, de nos valeurs communes pour vous accompagner vers le succès. Répondez à ces quelques questions et réservez le créneau de votre choix. Suite à ce premier entretien, si je suis la bonne personne pour vous accompagner dans le développement de votre marque, je travaillerai sur une proposition commerciale sur-mesure dans le respect de votre budget, vos contraintes et vos ambitions. J’espère que vous êtes bavard•e !
TOQUEZ À LA PORTE
Un commentaire ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Écrire, c'est mettre en ordre ses obsessions. C'est l’occasion de parler sans être interrompu. C'est une façon d'émouvoir autrui sans être gênée par un visage. C'est la solution à l'incompréhension impulsive. C'est apprécier chaque mot et en garder une image.
• • •
Hello ! Je suis Maëlle, Directrice Artistique & Graphiste depuis 2007, j’accompagne les dirigeants et créateurs d’entreprise à créer une image de marque inspirée et inspirante. Sur ce blog, je vous partage mon métier et mes astuces d'entrepreneure créative. J’espère vous aiguiller dans la façon de développer votre business de façon éthique au travers de sujets comme le branding, la stratégie, les réseaux sociaux, l’organisation… Cela vous titille ? Alors Bienvenue !
Thèmes
On se suit ?
Encore un peu de temps pour lire ?
Les typographies les plus marquantes du XXe siècle
Nous avons souvent des polices d’écritures que l’on préfère à d’autres, que ce soit pour […]
LIRE L'ARTICLE
Comment réaliser un marketing de valeurs ?
La démarche responsable ou éthique a été présente dans les process de certaines entreprises mais […]
LIRE L'ARTICLE
Offrez une belle expérience client
On a toutes et tous vécu un enfer en attente d’un technicien par téléphone, un […]
LIRE L'ARTICLE
1 2 3 8
Les typographies les plus marquantes du XXe siècle
Nous avons souvent des polices d’écritures que l’on préfère à d’autres, que ce soit pour […]
LIRE L'ARTICLE
Comment réaliser un marketing de valeurs ?
La démarche responsable ou éthique a été présente dans les process de certaines entreprises mais […]
LIRE L'ARTICLE
1 2 3 14
Le branding est un processus créatif visant à relier une bonne stratégie à une grande créativité.
Marty NEUMEIER
Présenter
Studio de communication visuelle spécialisé dans le branding, le design, la stratégie marketing et l’expérience client pour les marques dirigées par des personnalités uniques et engagées ! Je suis Maëlle BOCCARDO et ma mission est de vous faire rayonner grâce à la stratégie de marque, l’identité visuelle, la mise en page, le rédactionnel et bien plus encore…
Visiter
S'engager
Je suis heureuse de faire partie des actionnaires de Time for the Planet pour la protection de l'environnement grâce à l'entrepreunariat et l'innovation.
Raconter
Les typographies les plus marquantes du XXe siècle
LIRE
Comment réaliser un marketing de valeurs ?
LIRE
Offrez une belle expérience client
LIRE
1 2 3 8
[instagram-feed showheader=false showbutton=false followcolor=#a66e4d followtext="Suivez-moi sur Instagram"]
S'informer
Je prépare un workbook gratuit sur "Monter sa Stratégie de Marque en 8 étapes" ! Si vous souhaitez être informé•e de sa sortie, laissez votre email ici (promis pas de spam, que de l'utile pour votre marque) :
© 2007-2021 • Tous droits réservés
Mentions légalesPolitique de Confidentialité
chevron-up